Jean-Eric Vergne (FRA), DS TECHEETAH

Vergne et DS Techeetah en pole position à Monaco

Jean-Eric Vergne (DS Techeetah) partira en pole position pour le Monaco E-Prix, sur le coup de 16h30, grâce à un chrono de 50.042… et grâce à la pénalité de trois places sur la grille, conséquence directe d’un incident au Paris E-Prix, que va devoir purger Oliver Rowland (Nissan), auteur du meilleur chrono absolu de la séance de Super Pole (50.021).

Rowland était prévenu, donc il n’est pas déçu. Il partira de la 4e place sur la grille et sera encore un client sérieux, comme quand il était parti devant à Paris, suite au déclassement de Pascal Wehrlein. Le pilote Mahindra est encore aux avant-postes et il partira de la 3e place, à côté de Rowland et juste derrière « JEV », le champion en titre de la Formula E, qui n’a encore jamais gagné à Monaco.

JEV très heureux…

« Je suis très heureux, je savais que j’étais en train de faire un bon tour, donc c’est un bon début de journée », a dit JEV en sortant de sa DS. Il aura à côté de lui sur la première ligne un Kiwi, Mitch Evans (Jaguar), le vainqueur du E-Prix de Rome, sauf si les commissaires le jugent coupable d’une erreur dans la procédure de Super Pole. Affaire à suivre.

Massa et Buemi en embuscade…

La troisième ligne de la grille de départ sera occupée par deux autres gros clients, Felipe Massa (Venturi), qui est déjà monté sur le podium ici, mais en F1, et Sébastien Buemi (Nissan), qui a remporté les deux premières éditions de ce Monaco E-Prix, en 2015 et 2017. Une seule chose est sûre, la course de 16h00 va être riche en rebondissements, car la piste est parfaite, il fait beau, et les 22 pilotes sont prêts à faire des miracles, sur une piste qui ressemble à une table de billard. Avis aux amateurs… de sensations fortes !

,

EL2: Rowland et Nissan un peu mieux que DS Techeetah

geox dragon racing

Dragon Racing respire mieux, grâce à Geox…