jean-eric Vergne DS Techeetah
Jean-Eric Vergne (FRA), TECHEETAH, Renault Z.E. 17, wins the Paris ePrix, Lucas Di Grassi (BRA), Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE04, finishes 2nd and Sam Bird (GBR), DS Virgin Racing, DS Virgin DSV-03, in 3rd.

Vergne en tenant du titre, à domicile, tout près de Notre-Dame…

C’est la deuxième manche de la campagne européenne de la Formule E et l’équipe DS Techeetah est arrivée à Paris en leader du Championnat Teams, grâce à la jolie deuxième place d’André Lotterer à Rome.

Elle peut compter aussi sur le champion en titre, Jean-Eric Vergne, alias “JEV”, qui avait remporté l’édition 2018. Ca fait beaucoup de bonnes raisons de suivre de près l’écurie franco-chinoise samedi sur l’esplanade des Invalides… ou à la télévision. Vous aurez le choix: Canal + Sport, Eurosport 2 ou C8 !

Au soir de ce 4e E-Prix de Paris, le championnat pilotes sera peut-être chamboulé. En tout cas, c’est ce qu’espèrent discrètement les pilotes DS Techeetah: André Lotterer pointe au 3e rang provisoire (62 points), à trois points seulement du leader Jérôme d’Ambrosio (65 points), et JEV est 7e, avec 54 points, donc tout reste possible dans la course au titre.

JEV: « Paris, c’est spécial ! »

« C’est toujours un peu spécial de piloter dans une ville qui compte beaucoup pour vous, surtout avec le concept de la Formule E qui permet de rouler en centre-ville. Après la tragédie de Notre-Dame, ce sera encore plus important pour tout le monde”, a confié “JEV”, 29 ans jeudi, en préambule du 53e E-Prix de l’histoire de la FE.

“Gagner à Paris l’an passé reste l’un des moments les plus marquants de ma carrière. J’espère que je pourrai renouveler l’expérience. C’est forcément l’objectif. « 

Le tracé reste inchangé par rapport à l’an dernier, avec 14 virages et 1.920 mètres autour des Invalides. Comme le souligne Mark Preston, le Team Principal de DS Techeetah, « Paris est un autre rendez-vous à part pour nous, car c’est la course nationale de DS et Jean-Éric a grandi ici. »

« Le podium de l’an dernier avait été un moment très spécial, avec un public très nombreux et l’hymne national. Ça ne me déplairait pas de revivre cet instant ! Le championnat reste très serré et nos deux pilotes sont encore dans la course. Nous savions que la seconde partie de la saison promettait d’être excitante et c’est bien le cas. « 

Mestelan-Pinon: « Des évolutions payantes »

Pour Xavier Mestelan Pinon, le Directeur Technique de DS Performance, « courir à Paris donne une certaine pression, mais nous abordons ce rendez-vous sereinement car les dernières évolutions apportées à Rome sur notre monoplace, la DS E-Tense FE19, ont été payantes. C’est capital dans ce championnat dont le classement est très serré et disputé« .

Jugez plutôt: les 4 premiers du classement pilotes se tiennent en 4 points, c’est très peu, et les 4 premières équipes ne sont séparées que par 14 points, de DS Techeetah (116 points) à Mahindra et Audi Sport (102), en passant par Virgin (109).

Le mot de la fin est pour André Lotterer, l’autre pilote de chasse de l’écurie franco-chinoise:  » Nous jouons régulièrement aux avant-postes, mais nous sommes surtout concentrés sur le long terme. Je veux gagner et j’espère que ça viendra… Mais le championnat est encore long et il faut être intelligent. Je suis impatient de rouler à Paris, car c’est un peu notre deuxième course à domicile (après la Chine, ndlr) et j’ai hâte de retrouver cette ville si spéciale. « 

e-Prix de Paris zone attaque

La zone du mode attaque déplacée par la FIA à Paris

DS Techeetah André Lotterer

EL1 : Lotterer le plus rapide d’une séance marquée par plusieurs incidents