Oliver Rowland (GBR), Nissan e.Dams

Wehrlein disqualifié, Rowland en pole position !

Au terme d’une séance de Super Pole à suspense, Pascal Wehrlein (Mahindra) avait arraché le privilège de partir en pole position, samedi à 16h00, pour le E-Prix de Paris. Puis il a été disqualifié, pour une pression de pneus non-conforme. Les Nissan d’Oliver Rowland et Seb Buemi partiront en première ligne, les Mahindra en dernière ligne…

L’ancien pilote de réserve de Mercedes en F1, et plus jeune champion de l’histoire du DTM, déjà auteur de la pole position à Mexico mais encore jamais victorieux en FE, avait signé un superbe chrono de 1:00.383, soit presque deux dixièmes de moins que Rowland et quatre de moins que Buemi. En vain, car après vérification des données informatiques, l’erreur de l’équipe indienne est apparue évidente, provoquant l’effacement des chronos de ses deux monoplaces. Du coup, en tête de la grille, derrière les deux Nissan de l’équipe e.dams, il y aura Robin Frijns (Envision Virgin) et le surprenant Felipe Massa (Venturi) sur la deuxième ligne, puis Max Gunther (Geox Dragon) et Andre Lotterer (DS Techeetah) sur la troisième ligne.

Audi et DS Techeetah déçoivent…

Les déceptions de cette matinée intense sont venues de deux grosses équipes, légèrement favorites sur le papier, mais dont les pilotes n’ont pas réussi à franchir le cap des qualifications, pour participer à la Super Pole. Daniel Abt (Audi) et Lucas di Grassi (Audi) seront en tête du peloton de chasse, une fois les feux de départ éteints. Ils devront se méfier de Tom Dillmann (NIO) et d’Edoardo Mortata (Venturi), juste devant Oliver Turvey. Plus embêtant, le héros local Jean-Eric Vergne (DS Techeetah), 12e sur la grille, va encore devoir batailler pour rentrer dans les points, ou monter sur le podium, en profitant peut-être des incidents de course inévitables sur un tracé aussi sélectif.

Evans 190e sur la grille…

« JEV » partira juste devant Sam Bird (13e), Antonio Felix da Costa et Alex Lynn, mais il y a encore pire: vainqueur à Rome il y a 15 jours, Mitch Evans, meilleur temps des Essais Libres 2 et parti dans le 1er groupe de qualifications, démarrera sur la 18e place de la grille, avec un énorme défi à relever.

mitch evans jaguar racing

EL2: Evans devant Rowland, place aux jeunes !

mahindra e-prix paris FE Invalides

Benjamin Griveaux ne veut plus du Paris E-Prix !