EL1: Di Grassi ouvre en beauté, devant Bird et Evans !

Le Brésilien Lucas di Grassi (Audi Sport) a ouvert les débats en beauté samedi matin lors des premiers essais libres du Monaco E-Prix en signant un joli chrono de 50.183 devant le très British Sam Bird (Envision Virgin) et le Kiwi Mitch Evans (Jaguar). Très prometteur pour la suite…

Derrière ce trio de haut niveau, constitué de trois pilotes déjà victorieux cette saison, les places d’honneur ont été prises par le surprenant Alexander Sims (BMW), le Suisse Seb Buemi (Nissan), en quête d’un 3e succès en trois éditions du Monaco E-Prix, Antonio Felix da Costa (BMW), Robin Frijns (Envision Virgin), vainqueur à Paris il y a 15 jours, et André Lotterer (DS Techeetah), deuxième à Rome et à Paris, qui n’a encore jamais gagné en FE…

Le Top 10 de cette première séance est regroupé en moins d’une demi-seconde, ce qui donne une idée du niveau très resserré du plateau. Et pour info, le meilleur chrono très provisoire du Brésilien est plus rapide de plus de trois secondes que la Super Pole signée par Buemi en 2017 (53.313). Ca donne une idée des progrès des monoplaces Gen2 et ça va forcément aboutir à une Super Pole en moins de 50 secondes, sur le coup de 13h00… D’autant qu’il fait très beau sur la Principauté.

Une piste refaite et parfaite

Sur ce tracé de 1,7 km et 12 virages, soit la partie basse du circuit de F1, entre la sortie du fameux tunnel et le célèbre virage de la Rascasse, l’asphalte a été refait à 80% et les monoplaces de FE vont pouvoir donner le maximum, pour le plus grand plaisir des pilotes. Même si Jean-Eric Vergne, alias JEV, le pilote DS Techeetah et champion en titre, regrette de ne pas pouvoir rouler sur le grand circuit de 3,3 km, alors que cette perspective avait été évoquée cet hiver, sachant que les nouvelles batteries des voitures de Gen2 l’auraient permis. JEV a dû se contenter de la 11e place sur la feuille de temps ce matin, devant Jérôme d’Ambrosio (Mahindra).

C’est déjà la 9e manche de la saison et il y aura peut-être un 9e vainqueur, qui sait ? Car des clients très sérieux comme Sébastien Buemi (ex-Toro Rosso F1), invaincu en FE dans les rues de Monaco, et Stoffel Vandoorne (ex-McLaren F1), un « rookie » de la FE qui a déjà gagné ici en GP2 et a réussi à rentrer dans le Top 10 de ces EL1, ont bien l’intention de monter sur le podium vers 17h00.

La seconde séance d’essais libres du Monaco E-Prix est prévue à partir de 10h00 dans les rues de la Principauté.

Crédit Photo: DCR

Buemi: Monaco, pour nous, c’est de la folie !

EL2: Rowland et Nissan un peu mieux que DS Techeetah