Lotterer DS Techeetah Berlin EPrix

Berlin/Essais Libres: Lotterer plus vite qu’Evans

Un Kiwi en voyage, Mitch Evans (Jaguar) en EL1, un Allemand à domicile, Andre Lotterer (DS Techeetah), plus rapide en EL2, ont dominé vendredi les essais libres du Berlin E-Prix, devant  un Edoardo Mortara (Venturi) très affûté.

En signant un chrono de 1:08.162 sur la très large piste de l’aéroport de Tempelhof, où il sera plus facile de dépasser samedi que dans les rues de Monaco il y a 15 jours, Lotterer a marqué son territoire et montré qu’il était plus que jamais à l’affût d’une première victoire en FE.

Le pilote DS Techeetah a amélioré de sept dixièmes, sur une piste évoluant de tour en tour, le chrono d’Evans en milieu d’après-midi. Dans les deux séances, Edoardo Mortara, le pilote Venturi, s’est mis en évidence, comme si le retour en Allemagne faisait du bien à l’ancien animateur du DTM,

EL1: DS Techeetah en retrait

Les EL1 ont aussi permis à un débutant belge plein de talent, Stoffel Vandoorne (HWA Racelab), qu’il faudrait peut-être compter avec lui samedi en qualifications et surtout en course, car l’écurie allemande, très soutenue par Mercedes, progresse à grands pas dans ce championnat qu’elle découvre.

« La piste a beaucoup évolué en cours de séance », a commenté après les EL1 Jean-Eric Vergne, grand vainqueur du Monaco E-Prix, qui a terminé les deux séances en queue de peloton. Plus en verve, Seb Buemi (Nissan) s’est lui aussi posé en candidat au podium, à en juger par ses performances régulières dans le haut du tableau de ces essais libres

Antonio Felix da Costa (BMW), Jérôme d’Ambrosio (Mahindra) et Robin Frijns (Envision Virgin) avaient bien entamé leur week-end berlinois, en faisant un peu mieux, aux EL1, que Daniel Abt (Audi) et Alexander Sims, dans l’autre BMW du Team Andretti, suivis de près par Tom Dillmann (NIO) et Pechito Lopez (Geox Dragon). Ils ont été moins bons en deuxième séance.

EL2: Lotterer en fin de séance

La deuxième séance, au coucher du soleil, a d’abord été dominée par les Venturi de Mortara et Felipe Massa, monté à Monaco sur son premier podium en FE, alors qu’il est l’un des vétérans du plateau. Puis dans les cinq dernières minutes, Lotterer est passé en mode « qualif » et la puissance de sa DS E-Tense a fait la différence.

Dans le Top 11 de ces EL2, soit 50% du plateau, Lotterer et Mortara ont été rejoints par Alexander Sims (BMW), Seb Buemi (Nissan), Mitch Evans (Jaguar) et Massa (Venturi), plus rapides qu’Antonio da Costa (BMW).

Quant à Oliver Rowland (Nissan) et Alex Lynn (Jaguar), les deux British, ils ont fait un peu mieux que Daniel Abt (Audi) et Pascal Wehrlein (Mahindra), les deux autres héros locaux « made in Germany », en plus de Lotterer qui a marqué son territoire.

La course à 13h03 samedi sur le tarmac de Tempelhof

Au classement du Championnat ABB FIA de Formula E, JEV ne compte qu’un point d’avance (87 à 86) sur Lotterer, et seulement six points d’avance sur Frijns. Mais l’écart s’est creusé à Monaco sur le peloton de chasse, emmené par da Costa, di Grassi et Evans… le plus rapide de ces EL1.

Les qualifications du Berlin E-Prix débuteront samedi matin à 8h45, suivies par la Super Pole à 9h30 (pour les 6 pilotes les plus rapides) et la course à 13h03. Ca va bouger…

Berlin E-Prix Horaires DS Techeetah Lotterer Formule E

E-Prix de Berlin: demandez le programme !

Berlin EPrix Buemi Nissan Pole Position

Buemi en pole position à Berlin: jamais deux sans trois ?