mahindra e-prix paris FE Invalides
JŽr™me d'Ambrosio (BEL), Mahindra Racing, M5 Electro

Benjamin Griveaux ne veut plus du Paris E-Prix !

La campagne acharnée pour les élections municipales à Paris s’est invitée samedi à l’E-Prix de Paris de Formule E, car l’un des candidats, Benjamin Griveaux, a signé sur les réseaux sociaux une tribune libre très hostile à l’événement mis en place par sa grande rivale, Anne Hidalgo…

Pas de paddock, ni de petits fours pour moi ce week-end. Et, si les Parisiens me font confiance, pas de e-prix 2020 à Paris”, a écrit l’ancien porte-parole d’Emmanuel Macron, qui visiblement a choisi d’entrer sans attendre dans le clan des autophobes et des adversaires de la Formule E.

Avis de marée noire sur les pavés du 7ème arrondissement”, écrit notamment M. Griveaux, en soulignant qu’une centaine de mètres(carré) de pavés, autour des Invalides, ont été recouverts de bitume, du bitume renouvelable et réutilisé pour d’autres usages nous rassure-t-on le plus sérieusement du monde !”

Voulue à l’origine comme une vitrine de la voiture électrique, la Maire de Paris souhaitait faire de cette compétition un « vecteur de promotion des mobilités douces auprès des citoyens », continue l’ancien porte-parole du gouvernement. “Objectif respectable certes…mais quel choix singulier que d’opter pour des Formule-e développant 270 chevaux et 230 km/h en vitesse de pointe. Question douceur, on a connu mieux. Question proximité avec les attentes des Parisiens aussi, quand on sait que la vitesse moyenne aux heures de pointes est d’environ 16 km/h…”

Trottinettes et vélos en liberté, sur la piste ce matin !

Comme M. Griveaux n’a pas jugé utile de se déplacer aux Invalides ce samedi, pour voir et entendre ce qui se passait, il n’a pas pu voir quelques centaines de Parisiens ravis de faire le tour du circuit, certains à vive allure, et gratuitement, sur un Vélib, une trottinette électrique, avec pour certains leur bébé sur le dos. J’étais sur place, pour FEonly.fr, et je peux vous dire que c’était très convivial et sympa, soit exactement l’objectif recherché par les organisateurs !

De l’aveu même des organisateurs ce sont 5.000 tonnes de matériel, 2 péniches et 6 jours de travaux pour quelques heures de course…Sans parler des 3 stations de métro et des Invalides fermés. N’hésitons pas non plus à boucler la moitié du 7ème arrondissement dès ce mercredi pour assurer le montage, l’événement et le démontage. Les travaux ne gêneront sans doute pas ceux qui roulent en formule-e, ni les aficionados des paddocks où le bruit des coupes de champagne se disputera aux décibels des tonitruants moteurs”, ajoute M. Griveaux.

L’éclairage public rénové… par la Formule E !

Comme il n’a peut-être pas pris le temps de lire le dossier de presse de l’événement, M. Griveaux ne sait pas non plus que dans les quartiers concernés, autour des Invalides, les commerçants et les riverains ont été étroitement associés à la préparation de ce week-end de transition touristique, entre Pâques et le 1er mai, dont la date a été soigneusement choisie. Et que des associations ont pu communiquer ce samedi au sujet de leurs actions en faveur de l’environnement et les enfants malades, entre autres sujets urgents et concrets. 

Formula E a aussi décidé de financer des travaux de voirie, de rebouchage des nids de poule, de distribution de nourriture aux personnes démunies. Et de 2018 à 2020 la FE va prendre en charge les travaux de rénovation d’éclairage autour de la zone Breteuil, derrière le célèbre Hôtel des Invalides. Au fait, le contrat d’organisation du Paris E-Prix a été prolongé ce printemps jusqu’en 2022, et dans le monde de l’automobile les contrats ont encore une certaine valeur. D’autant que beaucoup d’avocats adorent le sport auto.

Allez, place à la course !

Wehrlein disqualifié, Rowland en pole position !

Frijns remporte un Paris E-Prix « abracadabrantesque » !